1. Accueil
  2. Informations Économiques
  3. Tendances économiques
  4. Portrait du Cantal - 1er trimestre 2022

Portrait du Cantal - 1er trimestre 2022

septembre 2022

Le Cantal reste à l’écart de la croissance démographique, en raison d’un solde naturel déficitaire et de difficultés liées à son enclavement géographique et son déficit en voies autoroutières ou ferroviaires, qui limitent son attractivité.

Le Cantal est ainsi le seul département de la région à voir sa population diminuer. Aurillac constitue le seul pôle urbain attractif sur le département. Des revenus plus modestes laissent apparaître des fragilités sociales. Structurellement le plus bas de la région (et l’un des plus faibles de France), le taux de chômage du Cantal représente 3,9 %. L'économie reste très marquée par l'agriculture. L'industrie, moins présente qu'au niveau régional, est surtout spécialisée dans la fabrication de denrées  alimentaires et de meubles. Sur ces dernières années, la situation de l’emploi reste défavorable, contrairement à la région, avec un fort recul des effectifs.

Sommaire

  • La population
  • L'emploi salarié
  • Les embauches (plus d'un mois, hors intérim)
  • Les offres enregistrées par Pôle emploi
  • Les demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi
  • Le taux de chômage

Éditeur(s)

Sur le même sujet

Publications
Portrait de l'Ain - 1er trimestre 2022
Publications
Portrait de l'Allier - 1er trimestre 202...
Publications
Portrait de l'Ardèche - 1er trimestre 20...

Restez informés
sur l’économie de la région

Inscrivez-vous à notre newsletter