close
  1. Accueil
  2. chevron_right Informations Économiques
  3. chevron_right Publications
  4. chevron_right
  5. Du Cantal à la Haute-Savoie, un chômage limité qui masque des situations socio-économiques opposées

Du Cantal à la Haute-Savoie, un chômage limité qui masque des situations socio-économiques opposées

janvier 2019 0 commentaire
Une analyse des territoires présentant les plus faibles taux de chômage en région.

Quatre départements d’Auvergne-Rhône-Alpes se démarquent par des niveaux de chômage parmi les plus bas de France. Cependant, si un chômage faible illustre le dynamisme économique de certains territoires, comme la Haute-Savoie, la Savoie et l’Ain, il peut aussi refléter un environnement socio-économique moins favorable. Ainsi, le Cantal crée peu d’emplois et perd des actifs, en lien avec la déprise démographique qu’il connaît. En outre, les territoires ruraux à faible chômage ne sont pas épargnés par le chômage de longue durée. Ces zones sont aussi touchées par le sous-emploi, avec un recours important au temps partiel. Dans les zones de montagne, l’accès à l’emploi est relativement aisé mais le recours massif aux emplois saisonniers crée de la précarité.

Sommaire :

  • Le taux de chômage ne suffit pas à évaluer la santé d’un territoire
  • Au nord-est de la région, peu de chômage et une situation socio-économique favorable
  • Dans le Cantal, un chômage bas en lien avec un volume d’emploi limité
  • Un faible taux de chômage peut s’accompagner de difficultés de retour à l’emploi
  • Entre inactivité et chômage, des frontières parfois ténues
  • Le sous-emploi touche aussi des zones à faible taux de chômage

éditeur(s)

Sur le même sujet

Publications
L’emploi salarié piétine au deuxième tri...
Publications
Les mobilités au cœur de l’équilibre des...
Publications
Analyse socioéconomique du département d...
keyboard_arrow_up

Restez informés
sur l’économie de la région

Inscrivez-vous à notre newsletter