close
  1. Accueil
  2. chevron_right Informations Économiques
  3. chevron_right Publications
  4. chevron_right
  5. L’Ain, une forte croissance sous la double influence de Lyon et de Genève

L’Ain, une forte croissance sous la double influence de Lyon et de Genève

juin 2020 0 commentaire

L’Ain fait partie des départements de France métropolitaine où la croissance de la population est la plus vive. La proximité de deux grandes métropoles, Lyon et Genève, influence fortement cette évolution.

L’offre importante d’emplois située à l’extérieur du département favorise un taux de chômage très faible, mais amène un tiers des Aindinois à se déplacer hors des frontières départementales pour aller travailler. L’Ain est le département le plus industrialisé de France. Son industrie se caractérise par des domaines d’activité spécifiques tels que la plasturgie autour d’Oyonnax avec la « Plastics Vallée », la filière bois, la fabrication de matériels de transport, ainsi que la production et distribution d’électricité avec la centrale nucléaire du Bugey.

Au 1er janvier 2017, le département de l’Ain compte 643 350 habitants, soit 8 % de la population d’Auvergne-Rhône-Alpes. En superficie, l’Ain représente également 8 % de la région, et offre un relief varié. À l’ouest du territoire se trouvent des plaines (Bresse, plaine de l’Ain, Val de Saône), un bas plateau (Dombes), et les premiers contreforts du Jura. À l’est apparaît un relief plus heurté, avec des montagnes de type jurassien (pays de Gex, Bugey), dont le sommet du Jura situé à 1 720 mètres d’altitude (Crêt de la Neige). Par ailleurs, l’Ain est le deuxième département français le plus recouvert d’eau, derrière les Bouches-du-Rhône qui comprend la Camargue. La surface du sol occupée par les eaux représente 2,8 % du territoire, avec notamment la zone de la Dombes (1 100 étangs pour 120 km² de surface).

Les communes les plus peuplées en 2017 sont, par taille décroissante, Bourg-en-Bresse, Oyonnax, Valserhône, Ambérieu-en-Bugey et Gex. Plusieurs pôles urbains d’importance sont également situés en périphérie immédiate du département : Lyon, Genève et Mâcon (figure 1).

Sommaire

  • Une croissance démographique importante
  • L’augmentation de la population est surtout due à l’apport migratoire
  • Un Aindinois sur trois travaille hors du département
  • Un taux de chômage très faible
  • Une forte présence de l’emploi industriel, en particulier dans la plasturgie

éditeur(s)

Sur le même sujet

Publications
Centre France : des difficultés et des a...
Publications
Données socio-économiques de Drôme-Ardèc...
Publications
Deux tiers de la population regroupés su...
keyboard_arrow_up

Restez informés
sur l’économie de la région

Inscrivez-vous à notre newsletter