close
  1. Accueil
  2. chevron_right Informations Économiques
  3. chevron_right Publications
  4. chevron_right
  5. Les mobilités au cœur de l’équilibre des marchés locaux du travail

Les mobilités au cœur de l’équilibre des marchés locaux du travail

novembre 2018 0 commentaire

La hausse de la population active régionale entre 2006 et 2013 masque des contrastes importants entre les zones d’emploi. Certaines, souvent fragilisées par leur industrie, connaissent des difficultés économiques, tandis que d’autres créent des emplois.

Pourtant, aucune n’a vu son chômage se réduire. Les déplacements domicile-travail et les changements de résidence sont des facteurs essentiels pour l’ajustement des marchés du travail au sein de la région. Certaines zones attirent par leur dynamisme économique ou pour des motifs résidentiels. D’autres, poursuivant des tendances de long terme, font face à des pertes démographiques. Enfin, certains territoires subissent durement la crise économique mais la mobilité de leurs actifs permet de contenir, en partie, la montée du chômage.

Sommaire :

  • Trois facteurs favorisent l’augmentation de la population active
  • Un clivage est/ouest très fort
  • La hausse du chômage n’est pas toujours liée à des pertes d’emploi
  • Des mobilités déterminantes pour équilibrer besoins et ressources en main-d’œuvre
  • Des zones à l’emploi dynamique
  • Des zones de forte attractivité résidentielle, où les actifs navettent de plus en plus
  • Des territoires au marché du travail peu dynamique, à l’image de leur démographie
  • Dans la Vallée de l’Arve et à Oyonnax, les mobilités s’accentuent face au recul de l’emploi industriel
  • Des territoires aux évolutions moins marquées

éditeur(s)

Sur le même sujet

Publications
L’Ain, une forte croissance sous la doub...
Publications
Deux tiers de la population regroupés su...
Publications
Synthèse conjoncturelle régionale - juil...
keyboard_arrow_up

Restez informés
sur l’économie de la région

Inscrivez-vous à notre newsletter